Restauration
 
 
La restauration impose d'utiliser scrupuleusement les mêmes méthodes et produits que ceux employés lors de la fabrication des meubles. Le non-respect de cette règle entraîne d'une part des défauts visuels qui ne s'estompent pas avec le temps, et d'autre part une perte de valeur financière des objets qui peut être aussi sévère qu'irréversible. Un des points cruciaux de la qualité d'une restauration réside dans l'emploi des colles appropriées, ainsi que des finitions.
 
 

Armoire d'entrée dite «Homme debout» avant et après restauration. Sous les nombreuses couches de peinture, ce meuble en noyer massif s'est avéré très ancien. Une partie importante a été remplacée.
 
 
 

Secrétaire Bidermeier (Allemagne, vers 1820), avant et après restauration. Le meuble a été entièrement démonté et recollé à la colle forte. Le plaquage endommagé a été décollé au fer à repasser, puis remplacé par du plaquage identique épais (le «plaquage scié»). Finition gomme-laque et matine cirée.
 
 
 
Bureau en palissandre (Paris, environ 1930) après restauration.
Ce bureau était celui de l'industriel André Citroën.

Retour a la page Réalisations